Inscrivez vous
aux alertes
Maeva Expat

Contacts utiles

Po’e, firi firi et autres gourmandises polynésiennes

Firi firi, crêpe banane, po’e… Et si cette année pour Mardi Gras, vous vous laissiez tenter par les spécialités sucrées de Polynésie ? Ca ne vous aidera peut-être pas à sculpter vos abdos avant votre prochaine sortie plage à la Pointe Venus ou au PK18, mais promis vous vous régalerez. Au menu aujourd’hui sur Maeva Expat : petit tour d’horizon des gourmandises made in fenua à ne pas rater !

Mangue, papaye, ananas, banane, pamplemousse… Y’a pas à dire, la nature est généreuse sous les tropiques ! Ce n’est pas un hasard si en Polynésie, beaucoup de desserts sont à base de fruits. Mais s’il y en a bien UN qui est incontournable au fenua, c’est le po’e : un genre de pudding à base de banane ou papaye par exemple, mélangé à de l’amidon et servi avec du lait de coco. Il se décline également au potiron notamment et peut servir d’accompagnement pour le plat principal. Toujours est-il qu’ici la règle est simple : pas de bon ma’a tahiti (le repas traditionnel polynésien qu’on partage en famille), sans son po’e !

Autre gourmandise locale à base de fruit : les mangues au bonbon chinois. Comprenez des mangues macérées dans de la poudre de bonbons chinois (vous savez, ces petites prunes séchées vendues dans des sachets transparents et qui laissent souvent les doigts orange) avec du vinaigre. Mouais, dis comme ça, on sent que vous avez envie de passer votre tour, mais vous verrez qu’une fois que vous y aurez goûté, vous y reviendrez !

Vous allez nous dire, ils ne mangent que des fruits dans les îles ?! Et on ne vous a même pas parlé des confitures locales (qui vous feront lâcher votre pot de Bonne Maman à la fraise sans regret). Mais attendez qu’on vous parle des firi firi… Si en métropole la team croissant et la team pain au chocolat (ou chocolatine, chacun sa religion) s’affrontent au petit-déj le dimanche matin, ici on est tous team firi firi ! A base de lait de coco, d’eau de coco et de sucre, le firi firi est à mi-chemin entre le churros et le beignet (c’est meilleur tiède J). Autant vous dire que les Polynésiens sont prêts à faire la queue un moment devant les meilleurs spots à firi firi le dimanche matin, au Marché de Papeete ou ailleurs (mais si jamais ça vous dit d’en faire à la maison, il y a une recette par ici). Tant qu’on parle de petit-déj, une autre spécialité locale qu’on retrouve sur la table le matin, c’est le pain coco (encore meilleur avec un café au lait de coco), qui est une variante du pain au lait si on peut dire.

Vous l’aurez compris, coco et banane sont un peu les incontournables locaux en pâtisserie. Faut dire qu’en période d’abondance, on se retrouve vite avec un régime de 50 ou 100 bananes sur les bras, et qu’il faut bien les passer, toutes ces bananes mûres en même temps. Du coup, on fait des gâteaux bananes (très moelleux, un grand classique local !), des crêpes bananes (à base de purée de banane, et dont plus d’un jeune polynésien raffole), ou encore des pai (des petits chaussons fourrés avec une compotée à la banane, mais qui se déclinent aussi à l’ananas ou au coco).

On vous a mis l’eau à la bouche ? Sachez qu’on trouve facilement ces gâteaux artisanaux à la vente au Marché de Papeete, dans les petits magasins et même sur certaines pages Facebook. Mais pas de panique ! On trouve aussi des macarons, des croissants et bien d’autres gourmandises « métropolitaines » dans les boulangeries et pâtisseries à Tahiti.

Bon, et si jamais pour Mardi Gras vous tenez quand même à vos fondamentaux mais que vous n’avez pas la motivation pour faire sauter des crêpes pendant une demi-heure (c’est pas comme s’il faisait chaud…), vous pouvez toujours aller faire un tour aux roulottes Place Vaiete à Papeete. Là-bas, vous trouverez des gaufres et des crêpes à toutes les sauces (mais la Nutella-Banane-Coco, c’est la meilleure).

Comme on dit ici, tama’a maita’i ! (bon appétit !)