Inscrivez vous
aux alertes
Maeva Expat

Contacts utiles

Nouvel an chinois et saint valentin : les festivités de février au fenua.

Danse du Lion dans les rues de Papeete, décorations dans les jardins de la Présidence, ou encore allées centrales des supermarchés façon épicerie asiatique… Ca ne vous aura pas échappé, en ce moment on fête le Nouvel An Chinois en Polynésie ! Kung Hei Fat Choi !

Crédits : Jeffrey LIAO photography

On vous arrête tout de suite ! Non, le Nouvel An chinois n’a pas grand-chose à voir avec votre dernière soirée du 31. On est loin, trèèès loin, de l’ambiance lunettes à paillettes en forme de 2019 et démonstrations de macarena à 3H du matin. Mais la bonne nouvelle, c’est que plus qu’une soirée, c’est deux semaines de festivités !

Crédits : Pacific Plaza Tahiti

Tout commence avec la traditionnelle danse du Lion dans les rues de Papeete, le premier jour de l’entrée dans la nouvelle année. Avec tambours, cymbales, gongs et pétards ! Pour la petite histoire, le lion éloignerait les mauvais esprits et apporterait chance et prospérité aux commerçants…

Autre temps fort des festivités, la journée culturelle dans les jardins du temple Kanti à Papeete (qui aura lieu dimanche 10 février). C’est l’occasion de découvrir un peu plus la culture traditionnelle chinoise, avec des stands de spécialités culinaires ou de calligraphie, mais également des démonstrations d’arts martiaux. L’événement est très populaire au fenua ! Last but not least, le fameux défilé des lanternes qui clôture les festivités le 16 février, où petits et grands sortent dans les rues, une lanterne allumée à la main.

Au-delà du folklore et des animations proposées, les rites et les croyances ne sont pas moins présents. Et nombreux sont ceux qui se rendent au temple chinois pour y faire des offrandes, brûler une bougie et faire leur prière pour l’année à venir. D’ailleurs on a failli oublier, mais cette année est placée sous le signe du « Cochon de Terre ». Qui serait symbole de chance et de prospérité. Money, money, money. Et si vous allez avoir 12, 24, 36 ans (on vous laisse compter de 12 en 12), sachez que cette année est la VOTRE !

Ah et pour ceux qui se demanderaient… « Fêter le Nouvel An chinois ? »… « A Tahiti ?! »… Dans le doute, précisons quand même que la communauté chinoise est importante au fenua et qu’elle a plus de 150 ans.

Et la Saint Valentin, on en parle ?

Crédits : Edgar CHAPARRO

La Saint Valentin au fenua, c’est comme le coq qui chante à 4h du mat’. Impossible d’y échapper ! Vente de roses rouges au marché de Papeete, course à pied en couple à Arue ou encore menus des amoureux dans les restaurants… La Saint Valentin est partout !

Que l’on soit marié depuis 15 ans, en couple depuis 6 mois ou que l’on vienne de décrocher un premier rendez-vous, on le dit tous. Que « la Saint Valentin, c’est tous les jours ». Que « c’est juste une fête commerciale ». N’empêche qu’on ne dit pas non à un moment en tête-à-tête… Après tout y’a pas de mal à se concocter une soirée en amoureux ! Non, le plus compliqué dans l’histoire, c’est que les bonnes idées ne poussent pas au pied des bananiers. Et que bien souvent on se rend compte le 13 février au soir que notre recette de cœur coulant au chocolat n’est pas encore au point. Que les 5 km en couple nous donnent des ampoules aux pieds rien que d’y penser. Bref, on arrive pas à faire plus original que des chocolats au kirsch, un dîner aux chandelles ou une carte avec des cœurs en velours rouge. Et chaque année, c’est pareil !

Sauf que, sauf que… cette année, un LOVE CINEMA s’installe dans les Jardins de Paofai. Oui, oui, vous avez bien lu. Un cinéma en plein air, à l’américaine. So romantic ! Et pour toujours plus de love, des drones feront voler une cœur bleu géant lumineux dans le ciel. Si ça, ça impressionne pas votre moitié… (et vos followers !)

La soirée MATALOVE 2 est gratuite et organisée par l’équipe Matarai (mais si, vous savez, les drones), en partenariat avec EDT Engie. Le 14 février, il va y avoir de l’amour dans l’air…

MataLove – ʻUa here au iā ʻoe

MataLove – ʻUa here au iā ʻoe

Gepostet von Matarai am Freitag, 16. Februar 2018