Inscrivez vous
aux alertes
Maeva Expat

Contacts utiles

Les formalités administratives

Monnaie indexée initialement sur le Franc français et depuis 1999 sur l’Euro, la valeur fixe du Franc Pacifique est de :

  • 1 € = 119,33 Fcfp
  • 1 FCFP = 0,00838 €

Le liquide est encore très utilisé par les Polynésiens, notamment dans le paiement de certaines charges courantes comme les factures d’électricité ou de téléphone.

1- Ouvrir un compte bancaire

L’ouverture d’un compte bancaire en Polynésie est relativement simple.
Le nombre de banques en Polynésie se compte sur les doigts d’une main. Destinées aux particuliers et aux professionnels, voici leurs noms et coordonnées ici.

Les documents nécessaires à l’ouverture d’un compte en Polynésie peuvent varier d’une banque à l’autre mais sont en général :

  • L’original et la photocopie d’une pièce d’identité valide
  • Un justificatif de domicile
  • Le dépôt d’une somme environnant les 5.000 Fcfp
  • Un avis d’imposition pour les retraités et les non-salariés
  • Les 3 derniers bulletins de salaires pour les salariés

Des services comme la gestion de votre compte en ligne peuvent être compris ou non selon les banques, le mieux est de bien se renseigner selon le type de compte souhaité et les modalités afférentes.

2- Emménager

Ouvrir une boîte postale.
Chaque habitant de Polynésie possède en général deux adresses :

  • Une adresse postale : avec un numéro de boîte postale pour recevoir du courrier
  • Une adresse géographique : avec une coordonnée kilométrique appelée PK[1]

Pour être domicilié en Polynésie, il est obligatoire d’avoir une boîte postale à votre nom. Administrées et gérées par les bureaux de Poste de l’Office des Postes et Télécommunications (OPT), l’ouverture d’une boîte se fait uniquement dans ces bureaux , et il en existe plusieurs tailles et tarifs.

Il est aussi possible de s’affilier à la boîte postale d’un colocataire, d’un membre de sa famille ou d’un ami.

Les boîtes postales se situent dans les bureaux de postes qui sont localisés dans quasiment chaque commune en Polynésie, avec 87 bureaux répartis dans tous les archipels. Il faut donc s’y rendre aux horaires indiqués pour récupérer son courrier et/ou ses colis postaux.

Rendez-vous sur le site de l’OPT pour en savoir plus.

Acheter ou louer un logement

La période la plus agréable pour un emménagement à Tahiti ou dans les archipels est durant la saison sèche, soit de mai à novembre. Le reste de l’année c’est la saison des pluies où le taux d’humidité et la chaleur deviennent vite insoutenables pour de nouveaux arrivants.

Pour chercher un logement à l’achat ou à la location, retrouvez la liste des agences immobilières de Polynésie.

Destinés aux professionnels comme aux particuliers, les sites de petites annonces sont aussi très usités, comme www.petitesannonces.pf, ou encore les pages et groupes Facebook, telles que Locations et ventes d’appartements et de maison en Polynésie, VENTE et LOCATION Maison Appartement Terrain commerce – Polynésie Française, Tahiti Colocation, Tahiti Colocation.fr (100% gratuit) et plus encore.

Pour une location, il faut en général régulariser une caution à l’entrée dans le logement. À cela s’ajoute une garantie du montant d’un mois de loyer avec les agences immobilières.

Le tarif d’un T2 à Papeete centre-ville est d’environ 80.000 Fcfp (soit 670 €) à la location, tout comme celui d’une chambre dans une colocation sur les hauteurs de Punaauia par exemple, l’une des communes les plus prisées sur la côte Ouest de Tahiti.

3- S’inscrire à la CPS

Peu de nouveaux arrivants savent qu’il convient d’effectuer les démarches de transfert de droits à la sécurité sociales AVANT de quitter la Métropole.

En effet, il n’y a pas d’équivalence par défaut entre la Sécurité Sociale métropolitaine et son équivalent local, la CPS (Caisse de Prévoyance Sociale). Le plus simple est de demander votre attestation de droits auprès de la Sécurité Sociale (via une borne CPAM ou le site AMELI) puis de remplir le formulaire CPS adéquat (pour les fonctionnaires, le formulaire est téléchargeable ici). Votre inscription se fera alors très rapidement. Si vos droits sont ouverts auprès de la Sécurité Sociale, vous restez couverts pendant 6 mois après votre arrivée en Polynésie, toutefois, si les démarches ne sont pas faites avant, vous risquez de devoir avancer l’ensemble de vos frais de maladie pendant quelques semaines. Pour plus d’infos, et pour éviter des factures élevées, voir le site de la CPS : http://www.cps.pf/.

4- S’abonner

L’Électricité

EDT ENGIE est le fournisseur officiel d’énergie sur le territoire polynésien, ayant signé une délégation de service public avec le gouvernement local.

Pour bénéficier d’électricité il est nécessaire d’être raccordé au réseau local, et donc de passer par la EDT ENGIE, sauf à souhaiter se lancer dans l’auto-production d’énergie, qui coûte plus d’une dizaine de millions de Fcfp pour une installation standard

Vous pouvez souscrire un contrat en ligne sur le site d’agence en ligne d’EDT ENGIE ou dans une agence physique.

Pour souscrire un contrat, les pièces à fournir sont :

  • La copie de la pièce d’identité
  • La référence technique du compteur ou le n° du précédent contrat d’abonnement
  • Le relevé d’identité bancaire ou relevé d’identité postal
  • Le certificat de concubinage, ou l’acte de mariage ou le livret de famille

Le prix de l’électricité[2]  est plus élevé qu’en France, cela est dû à l’éloignement des grands pays fournisseurs d’hydrocarbure et au fait que la Polynésie ne bénéficie pas de la CSPE (Contribution au Service Public de l’Électricité), un mécanisme de péréquation des tarifs appliqués aux DOM. La CSPE leur permet de disposer d’un coût identique à celui des Français hexagonaux. Enfin, l’électricité en Polynésie n’est pas du tout issue du nucléaire, contrairement à celle de la France qui tire plus de la moitié de son électricité de centrales nucléaires. Un autre facteur contribuant à la différence de tarifs.

Cependant, s’il est courant d’entendre qu’en Polynésie l’électricité est « la plus chère du monde », les chiffres démontrent le contraire. Les tarifs de l’électricité en Polynésie sont ainsi parfaitement dans la moyenne des pays du Pacifique, qui connaissent des situations similaires à celles de la Polynésie, en termes de contraintes géographiques et de tailles de marché de clients.

EDT ENGIE fournit de l’électricité 24H/24 et 7J/7, à plus de 80 000 clients, répartis sur un territoire de plus de 5 millions de km², soit aussi grand que l’Europe.

La téléphonie

Du fait de la densité de population et de l’éloignement géographique, il existe deux opérateurs sur le territoire : Vini et Vodafone. Le réseau des opérateurs de France n’y fonctionne pas.

Vini est l’opérateur historique, filiale de l’OPT, offrant des services de téléphonie fixe, mobile et internet. Ses numéros se composent de 8 chiffres et commencent par 87 pour un mobile et 40 pour un fixe.

Notez que les numéros fixes se composaient autrefois de 6 chiffres et que l’on en trouve encore sur la place. Rajoutez simplement le préfixe 40.

Vodafone est un opérateur international installé depuis 2013. Ses numéros commencent par 89 pour un mobile.

Le prix d’un abonnement est généralement plus élevé qu’en France pour une prestation équivalente.

Le système de carte prépayée est encore très présent en Polynésie, on en trouve dans les grandes surfaces, certaines stations-services et commerces de proximité, ainsi que les agences Vini et Vodafone.

Des options sont envisageables pour contacter des numéros de France. Dans ce cas, prévoyez une facture plus élevée à la fin du mois.

L’indicateur international pour joindre  un numéro en Polynésie française est le +689. Pour joindre un numéro en France, faites +33.

Internet

La Polynésie bénéficie d’une connexion internet en haut débit et depuis peu en très haut débit grâce à la fibre optique. Cette dernière est déployée par l’OPT depuis début 2019 sur l’ensemble des archipels les plus peuplés, les Îles du Vent, les îles sous le Vent, les Marquises et les Tuamotu.

Pour le moment, il n’existe pas de connexion wifi gratuite en Polynésie.

Il faut bénéficier d’un abonnement internet, ou avoir accès à la connexion d’un établissement privé.

Les opérateurs sur le marché sont :

  • Vini : fournisseur officiel du Pays en internet. La société est détenue par l’OPT, acteur de la télécommunication en Polynésie. Elle propose des offres internet Vinibox comprenant l’accès à internet, au cable TV et au téléphone fixe.
    En moyenne le prix mensuel d’un abonnement avec internet, fixe et TV est aux alentours de 8.000 Fcfp.
  • Vodafone : la société propose depuis 2018 des offres d’accès à l’Internet fixe.
  • Viti Ora : elle propose des abonnements fibre et 4G. Ses tarifs sont attractifs mais l’offre ne couvre pas encore tout le territoire polynésien.
  • Tahiti Wifi : conçu exprès pour les voyageurs et nouveaux arrivants, en quelques clics sur le site www.tahitiwifi.com il est possible de réserver son boîtier ou sa carte SIM avec une connexion wifi sur tous vos appareils électroniques dans toute la Polynésie. Un guichet vous attend à l’aéroport de Tahiti. Tahiti Wifi propose un pack pour voyager dans le monde entier avec internet sans souscrire des abonnements spécifiques à chaque pays.
    Il suffit de présenter une pièce d’identité en cours de validité pour bénéficier de ses services.

Pour souscrire un abonnement chez Vini, Vodafone, et Viti Ora, il faut être résident en Polynésie et fournir les pièces suivantes :

  • Un RIB (compte courant) ou RIP
  • Une pièce d’identité en cours de validité
  • Une facture EDT ou OPT de moins de 3 mois

5- Acheter ou louer un véhicule

En Polynésie, le contrôle technique n’existe plus, il est donc important d’être vigilant lors de l’achat d’un véhicule d’occasion.

Il existe beaucoup d’entreprises de vente d’occasion où trouver des véhicules à bon prix selon ceux pratiqués par le marché polynésien. Par exemple : http://www.argus-de-tahiti.com/.

Retrouvez les informations concernant vos droits en tant qu’acheteur ou vendeur : www.transports-terrestres.pf

La Direction des Transports Terrestres située à Papeete est le service où effectuer l’ensemble de vos démarches.

Des pages et groupes Facebook ainsi que des petites annonces journaux ou sur internet sont également très utilisées.

Il faut savoir que la législation des permis de conduire n’est pas la même qu’en France, car celle de la Polynésie est votée par l’Assemblée locale sur proposition du gouvernement polynésien. Car la Polynésie dispose d’une large autonomie statutaire, qui lui octroie l’ensemble des compétences d’un pays, à l’exception des compétences régaliennes (Justice, Armée, Police, Affaires étrangères, Monnaie). Obtenez plus d’informations auprès de la Direction des Transports Terrestres.

6- Inscrire son enfant

Le mode de garde des enfants est encore souvent familial en Polynésie.

Cependant, de plus en plus de structures s’ouvrent pour accueillir les enfants pendant que vous vaquez à vos occupations, dans le respect de la réglementation locale.

Retrouvez ici la liste des établissements officiellement reconnus par un agrément des services en charge de la petite enfance.

Le guide Tamarii est celui des parents en Polynésie. Il recense les établissements scolaires et périscolaires, les lieux de vacances et donne des conseils appropriés à destination des parents.

Guide Maeva : Ce guide édité par l’Éducation nationale en Polynésie, à destination du personnel enseignant, offre un bon résumé de la géographie, de la culture, des loisirs et de la vie pratique. Il est très riche en contacts divers.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur https://www.education.pf/.

7- Prendre sa retraite en Polynésie

Votre rêve peut enfin devenir réalité : passer vos vieux jours entre océan turquoise, sable blanc (et noir !), et végétation luxuriante.

Le régime de retraite de la Polynésie française est géré par la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS), qui s’occupe de l’ensemble du système de Sécurité sociale du territoire, pour les salariés comme pour les non-salariés.

Ayant cotisé au régime de retraite de la Sécurité Sociale en France, commencez tout d’abord par vous rapprocher de votre caisse d’assurance sociale pour établir les formalités administratives de transfert de droits.

Le site de la CPS apporte des détails sur le fonctionnement de la retraite en Polynésie et vous informe des formalités à effectuer en amont depuis la France.

Pour plus d’informations, vous pouvez adresser une demande spécifique à secretariat.prestations@cps.pf, accompagnée d’une copie de votre pièce d’identité.

NOTA : Le gouvernement de la Polynésie a fait voter une réforme du système de protection sociale en 2018, applicable en juillet 2019, qui impacte les retraites. Pour plus d’informations sur cette réforme et ses conséquences, cliquez ici.

Certains aspects de la fiscalité polynésienne apparaissent comme particulièrement attractifs comparés à celle de la France, par exemple l’absence d’impôt sur le revenu, d’impôt sur la fortune, ou l’exonération des droits d’enregistrements en matière de succession.

Cependant, le coût de la vie plus élevé que celui de la France, notamment sur les produits alimentaires, doit inciter à prendre toutes les précautions afin de s’assurer une retraite financièrement confortable pour se prémunir au mieux de tout aléa.

Si vous êtes de nationalité étrangère, il est fortement conseillé de prendre contact avec le consulat ou l’ambassade de France de votre pays d’appartenance. En effet, la liste des documents à fournir et les formalités peuvent différer d’une nationalité à une autre.