Inscrivez vous
aux alertes
Maeva Expat

Contacts utiles

C’est la saison des baleines en Polynésie !

Vous êtes un peu (beaucoup) déçus de ne voir ni Heiva ni élection de Miss Tahiti cette année en Polynésie ? On a une bonne nouvelle pour vous : celles qui font le spectacle en ce moment, ce sont les baleines à bosse ! Au programme : des sauts, des « splash » et des geysers d’eau. Allez hop, aujourd’hui sur Maeva Expat, on vous raconte tout sur la saison des baleines en Polynésie !

Les baleines à bosse font escale en Polynésie de juillet à octobre

Hé oui, on est en plein dedans : la saison des baleines ! Et si on parle de « saison », c’est parce que les baleines à bosse ne font pas trempette dans nos eaux toute l’année (on aimerait bien). La plupart du temps en Antarctique, elles s’offrent un petit séjour chez dans nos îles entre juillet et octobre. La raison ? Hé, parce qu’elle est cool la vie ici copine (comme on dit ici) : l’eau est chaude et les prédateurs se bousculent moins au portillon. Et parce que la Polynésie et toute sa ZEE ont été déclarées sanctuaire pour la protection et la sauvegarde des baleines et autres mammifères marins en 2002, sur décision des autorités gouvernementales, ce qui fait que les baleines n’ont pas à craindre la chasse dans les eaux du Fenua. Bref, idéal pour se reproduire et donner naissance à leur petit baleineau. Une fois le baleineau éduqué et apte à faire le voyage, hop, tout le monde fait le chemin inverse direction la maison en Antarctique. 13 000 bornes aller-retour (eaaasy).

Alors vous allez nous dire, pourquoi ne pas rester au fenua toute l’année si c’est plus tranquille pour elles ici et que c’est un sanctuaire des baleines ? Par manque de krill (des petites crevettes), leur ma’a de prédilection. D’ailleurs on vous a pas dit, mais elles jeûnent durant leurs 4 mois d’escale ici ! Mais rassurez-vous, elles ont quelques réserves pour ça : les baleines à bosse peuvent peser jusqu’à 40 tonnes (soit 8 éléphants d’Afrique adultes). Ça calme.

Et ils sont où, les bons spots pour observer les baleines dans nos îles ?

Pour éviter les prédateurs (notamment les orques), les baleines aiment se rapprocher des récifs et se reposer dans nos baies. Du coup pour les voir, même pas besoin de se jeter à l’eau, elles sont visibles depuis la côte. Bon, avec un peu (beaucoup) de chance, faut admettre (c’est pas Pokemon Go non plus). Pour les meilleurs spots, allez faire un tour à Tahiti du côté de la Pointe des Pêcheurs à Punaauia ou dans la baie de Matavai à Arue, mais également à Moorea ou encore à Rurutu dans l’archipel des Australes, où la chasse à la baleine a longtemps été pratiquée par la population pour se nourrir (la dernière chasse remontant à 1959).

L’envie de vous approcher des baleines vous démange ? Participez à une « sortie baleine » (ou « whale watching ») organisée par des professionnels locaux, formés par la Direction de l’Environnement aux règles d’approche des baleines à respecter scrupuleusement, pour le bien des mammifères, et pour éviter une amende salée. A bord d’un petit bateau, vous vous lancerez dans une partie de cache-cache pour trouver les baleines (et elles sont très très fortes à ce jeu). Et si les conditions le permettent, vous pourrez même sortir l’attirail de snorkeling pour vous en approcher tranquillement. Mais on insiste : faites ça avec un professionnel, tout en gardant à l’esprit que si on veut qu’elles continuent à venir nous rendre visite chaque année, le mieux reste de ne pas trop les déranger quand elles sont là.

Quelques règles à respecter pour protéger les baleines et leurs baleineaux

Puisqu’on en parle, sachez qu’on n’approche pas les baleines comme les demoiselles ou les perroquets. Pour protéger les baleines et éviter les collisions comme début août entre Tahiti et Moorea, il y a des règles à respecter, comme maintenir une distance de 100 mètres ou encore avoir une approche lente. Vous pourrez retrouver plus d’information sur le site de l’association Mata Tohora.

En plus du fait que la Polynésie est sanctuaire des mammifères marins, le code de l’environnement protège les mammifères marins comme les baleines, avec des peines sévères pour les contrevenants. Déjà qu’elles sont confrontées aux prédateurs naturels, à la pêche industrielle du krill et à l’augmentation de la température de l’eau…

EDT Engie s’investit dans la protection de l’environnement polynésien

Baleines à bosse, tortues marines, dauphins, récifs coralliens… Parce que la richesse sous-marine est exceptionnelle en Polynésie, EDT Engie s’investit dans la protection de l’environnement. EDT Engie soutient notamment l’association Tamarii Pointe des Pêcheurs, qui agit pour préserver les récifs coralliens polynésiens, ainsi que l’association Te Mana O Te Moana, engagée dans la protection des tortues marines.