Inscrivez vous
aux alertes
Maeva Expat

Contacts utiles

7 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur la polynesie

Vous venez d’arriver au fenua ? Hé, franchement, la rentrée au mois d’août ça vous a fait tout drôle non ? Spoiler alert : la Polynésie vous réserve bien d’autres surprises et on ne parle pas du COVID ! Aujourd’hui sur Maeva Expat, on vous dévoile 7 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur la Polynésie…

Les coqs chantent à 3h du matin à Tahiti

Aaah vous ne vous y attendiez pas à ça : oui, les coqs (et les poules) se baladent en toute liberté un peu partout à Tahiti. Jusque-là, rien de bien méchant vous nous direz (en plus ils nous débarrassent des scolopendres appelés cent-pieds ici). Mais la particularité des coqs tahitiens, c’est qu’ils improvisent des chorales à n’importe quelle heure (même la nuit, sorry). Alors oui, les premières nuits, vous aurez envie de leur imposer le masque obligatoire à eux aussi. Mais avec le temps vous finirez par ne plus les entendre, promis.

Vous entendrez des chansons françaises… à la sauce locale !

Du Cabrel, du Cloclo, du Joe Dassin… Que vous soyez dans les allées du supermarché, sur la plage ou en bringue, impossible de passer à côté des reprises locales des standards de la variété française, datés de quelques décennies de préférence ! Sauf qu’ici, on préfère des versions plus dansantes, plus festives, avec ukulele et boîtes à rythme. Local style.

Le marché de Papeete, c’est avant 8h du matin le dimanche

Et la grasse mat’ alors ? Hé oui, mieux vaut se lever (très) tôt le dimanche pour faire ses emplettes au marché de Papeete (finalement, le coq à 3h du mat, ça n’a pas que des inconvénients…). Parce qu’après 8h, on ne vous garantit pas de trouver votre bonheur sur les étals des commerçants ! Car même en arrivant à 6h, vous serez dans un marché bondé (si, si). Mais la bonne nouvelle, c’est que sur place, vous trouverez de quoi vous faire un meeega petit-déj en rentrant à la maison : firi firi (beignets locaux en forme de 8), pua’a roti (cochon rôti), poisson cru au lait de coco… Et l’application des gestes barrières n’enlève rien au charme de l’exercice matinal.

Vous pouvez adopter un bébé corail dans le lagon polynésien

Oui, oui, vous avez bien lu : un bébé corail, avec son certificat d’adoption et un petit nom à lui donner. Au-delà de l’aspect mignon qui fera halluciner vos amis en France, vous participerez à la mobilisation pour reconstruire les récifs coralliens du fenua (d’après le dernier rapport du GIEC, le corail pourrait disparaître d’ici 2050). Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’association Tamari’i Pointe des Pêcheurs, dont EDT Engie est partenaire.

On ne porte pas sa fleur de tiare sur n’importe quelle oreille

Et si on vous disait que la façon de porter une fleur à l’oreille indique votre situation amoureuse ? C’est simple : si vous portez votre tiare sur l’oreille droite, c’est que vous êtes célibataire. À gauche, que vous êtes en couple (même côté que l’alliance). Attention variante : si vous portez une fleur sur chaque oreille, c’est que vous êtes en couple mais « open »  À vous ensuite de gérer la distanciation sociale…

Il n’y a que deux saisons en Polynésie

Comment ça, il ne fait pas tout le temps beau à Tahiti comme dans le clip de Keen’ V ? Pour les nouveaux arrivants au fenua, voici comment ça se passe. Grosso modo entre avril et novembre, c’est la saison « fraîche », plutôt sèche. Et de novembre à avril, la saison « chaude » : un taux d’humidité plus élevé, des épisodes de pluie sur plusieurs jours… et des escadrons de moustiques qui vous collent aux basques ! L’hiver austral correspond à la période d’été en France, car ici nous sommes dans l’hémisphère Sud, et vous devrez sortir votre pull au mois de juillet.

30% de l’électricité est d’origine renouvelable en Polynésie

Hé oui, chez EDT Engie, on a fait le choix de miser sur les énergies propres et renouvelables. Grâce à nos 22 centrales hydroélectriques implantées à Tahiti et aux Marquises ainsi que nos   installations solaires aux quatre coins de la Polynésie, 25% de la production d’électricité est issue de l’hydroélectrique et 5,2% de l’énergie solaire. Un taux qui est meilleur que celui de la France (23% en 2019) ! On vous avait prévenu que la Polynésie allait vous surprendre.