Inscrivez vous
aux alertes
Maeva Expat

Contacts utiles

5 écogestes pour protéger les plages de Tahiti et de nos îles

Port du masque, couvre-feu, règle des six à table… Tout ça, ça vous déprime un chouia ? Nous, on connaît rien de mieux qu’une virée à la plage pour booster le moral. Sans pour autant oublier les bons gestes : barrières (ça, vous savez), mais aussi écologiques. Et c’est de ça dont on voulait vous parler aujourd’hui sur Maeva Expat. Voici 5 écogestes à adopter à la plage. Aou cha-cha-cha.

Préparer un pique-nique zéro pehu

Un pique-nique sur la plage ? On dit oui, dix fois oui. Que vous soyez un inconditionnel du bon vieux sandwich (ici on dit plutôt « casse-croûte »), des cake maison aux olives ou des carottes râpées, l’important c’est d’adopter les bons réflexes pour protéger les plages de Tahiti et de nos îles.

Les conseils de Maeva Expat pour un pique-nique zéro pehu (zéro déchet) :

  • Une gourde, plutôt que des bouteilles à usage unique
  • Les couverts de la cuisine, plutôt que de la vaisselle jetable
  • Un ma’a « fait maison », plutôt qu’un plat acheté dans une barquette en plastique
  • Un panier local, plutôt qu’un sac en plastique pour embarquer tout son attirail de pique-nique

Avant de partir, on ramasse ses déchets. Et on planque rien dans le sable, même pas ses mégots, promis ? Ça évite qu’ils finissent dans le lagon, ou pire, dans l’estomac d’une tortue pourtant sympa.

Participer à une journée éco-volontaire à Tahiti

Réchauffement climatique, surpêche, déchets abandonnés sur la plage… Avec tout ça, on vous fait pas un dessin : les récifs coralliens et les espèces marines de notre fenua ne sautent pas au plafond. La bonne nouvelle, c’est qu’on peut tous agir pour la préservation de nos plages (oui, oui, tous).

Attrapez votre maillot, votre serviette et vos masques (celui pour les poissons et celui pour la Covid-19) : direction le lagon de la Pointe des Pêcheurs à Punaauia. Là-bas, l’association Tamari’i Pointe des Pêcheurs, dont EDT Engie est partenaire, organise régulièrement des journées éco-volontaires pour prendre soin du jardin de corail. On vous inscrit ? Vous allierez décoverte sous-marine et préservation de l’éco-système

Pratiquer un sport de glisse écolo

Faire du sport en plein air, c’est fun, c’est ok avec la Covid-19 et ça peut même être écolo. La preuve : suffit de grimper sur un paddle ou une planche de surf. Et puis les chutes, croyez-nous, font souvent moins mal qu’un accident d’orteil contre la table du salon.

Vous allez nous dire, oui mais toutes ces planches, faut bien les fabriquer. Ça pollue pas un peu notre environnement quand même ? C’est pas faux. Sauf que des équipements plus écoresponsables, on en trouve de plus en plus. Plutôt que d’acheter une planche importée, adressez vous à l’un es nombreux professionnels locaux de la fabrication de planche appelés shapers

Participer à une journée éco-volontaire à Tahiti

Hé oui, on pense souvent bien faire en se badigeonnant de crème solaire avant de plonger dans le lagon… Et pourtant, leurs actifs chimiques sont nocifs pour les récifs coralliens. Bon, il ne s’agit pas non plus d’abandonner la crème solaire pour adopter le look écrevisse en sortie de plage, simplement préférez plutôt un tube ocean-friendly avec des filtres UV minéraux. Et la bonne nouvelle, c’est que des produits solaires made in fenua respectueux de votre santé et de l’environnement, ça existe (yeees). Parce qu’en Polynésie, le bronzage ça passe crème.

Privilégier les soins naturels made in fenua à la plage

Vous êtes plutôt de ceux qui préfèrent faire la crêpe sur la plage ? Faut pas oublier que le soleil tape plus sur les plages de Tahiti que de Perros-Guirec. Alors la crème solaire indice 50, c’est plus que recommandé. Mais la choisir à base de filtres minéraux et bio, c’est encore mieux. Pas que ça empêchera le sable de se coller dessus (dommage), mais ces formules naturelles sont plus respectueuses de nos coraux. Eaasy comme écogeste, vous pensez pas ? Comme on vous le disait dans notre article dédié aux gestes écologiques faciles à adopter, on en trouve même des made in fenua !

Et le monoï on en parle ? Oui, ça sent bon les vacances. Oui, c’est aussi made in fenua. Mais au cas où vous ne le sauriez pas, l’huile de monoï ne protège pas des UV (utilisez-le plutôt en après-soleil pour nourrir votre peau).

Pareil pour les pshiiit anti-moustiques sur la plage : la citronnelle, ça marche. Et c’est mieux pour la planète (et notre santé au passage…).

Enfiler un maillot de bain écoresponsable

Acheter un maillot de bain éco-friendly, vous y aviez déjà pensé ? Plusieurs marques du fenua proposent des collec’ plus respectueuses de l’environnement, si, si. Pour ça, les maillots de bains sont conçus à partir de matières recyclées (comme des déchets en nylon trouvés dans nos océans par exemple). Et en plus, ils ne manquent pas de style, on vous laisse aller jeter un œil !

Pointe Venus et PK18 à Tahiti, Temae à Moorea… Quel que soit notre spot préféré en Polynésie, pensons à adopter ces écogestes à la portée de tous ! Histoire que notre lagon et nos plages, on en profite tous encore longtemps J Vous avez envie d’aller plus loin encore pour protéger notre Planète ? Découvrez notre article consacré au zéro déchet en Polynésie.