Inscrivez vous
aux alertes
Maeva Expat

Contacts utiles

5 CHOSES A FAIRE PENDANT LE CONFINEMENT QUAND ON HABITE EN POLYNESIE

Vous commencez à tourner en rond à la maison ? A défaut d’aller chiller sur la plage du PK18 ou à la Pointe Venus, on a quelques idées pour vous occuper ce week-end. Musée en ligne, cours de sport, recettes de cuisine polynésienne… Aujourd’hui sur Maeva Expat, on vous propose 5 choses à faire tout en respectant le confinement quand on habite en Polynésie !

Faire du sport à la maison (oui, oui, c’est possible)

Okay, pour le surf et le va’a c’est râpé pour le moment. Mais ça ne doit pas empêcher de bouger un peu entre une séance Netflix dans le canapé et une fournée de cookies maison ! Que vous soyez de la team qui a l’habitude de passer sa pause déj à la salle de sport ou de la team « demain, promis, je m’y remets », vous pouvez trouver des cours de sport gratuits sur les réseaux sociaux ! Yoga, fitness, méditation… Ah, vous n’avez pas de tapis de sol ? Deux-trois serviettes de toilette feront l’affaire (plus de mauvaise excuse !). Vous êtes plutôt tenté(e) par la danse tahitienne ? Apprenez quelques pas en ligne et participez au challenge de ori tahiti avec hashtag #cororichallenge. C’est le moment de se lancer dans le confort de son fare !

 

Goûter aux spécialités polynésiennes à la maison 

Si la soirée roulottes en famille ou entre amis attendra la fin du confinement, rien n’empêche de tester des recettes polynésiennes à la maison ! Il suffit souvent de peu d’ingrédients pour réaliser des plats très savoureux (et d’un peu de motivation pour supporter la chaleur du four par ce temps). Alors on enfile son plus beau tablier, et on se lance dans la préparation de son premier poisson cru au lait de coco, de sa première fournée de firi firi (des beignets locaux en forme de 8) ou on se laisse tenter par une des recettes tahitiennes ! Non seulement ça vous détendra si jamais vous êtes un chouilla angoissé par l’ambiance du moment, mais en plus ça en mettra plein la vue à la famille en France  quand vous leur enverrez des photos

 

Partir à la découverte de la culture polynésienne

Vous avez fini de bookiner le roman que belle-maman vous a offert à Noël et vous ne vous sentez pas appelé par les telenovelas (très populaires au fenua) ? Pour vous évader depuis votre canapé et en apprendre plus sur la culture polynésienne, le Musée de Tahiti propose une visite virtuelle sur son site Internet. Pour les fanas de documentaires, n’hésitez pas à aller jeter un œil à celui consacré à l’art du tatouage polynésien Tatau, la culture d’un art (présenté au FIFO en 2015). Et sinon sur Maeva Expat, on a tout un tas d’articles pour vous faire découvrir la culture polynésienne, notamment sur le Heiva i Tahiti, l’artisanat polynésien, la peinture made in fenua ou encore le tatouage polynésien.

 

Se détendre au son de la musique locale

L’ambiance des bringues polynésiennes au rythme du ukulele vous manque ? C’est le moment d’aller faire un petit tour sur YouTube pour (re)découvrir les chanteurs incontournables du fenua : Bobby, Angelo, Gabilou, Pepena… On a même concocté une petite playlist de musique locale pour vous par ici. Vous êtes plutôt branchés dancefloor ? Plusieurs DJ locaux proposent des mix sur Facebook !

 

Faire briller sa maison (et réaliser des économies d’énergie)

Moins fun mais très satisfaisant : vous pouvez profiter du confinement pour ranger, trier et nettoyer votre maison. Oui, c’est le moment ou jamais de trier vos vêtements façon Marie Kondo, de passer un coup d’aspirateur derrière le canapé, de ranger le bazar qui s’entasse dans le garage ou de trier vos papiers (au passage, pas besoin de stocker vos factures papier EDT Engie, vous pourrez toujours les télécharger sur votre espace client en ligne si besoin). Et si la folie du ménage s’empare de vous, pourquoi ne pas nettoyer la grille arrière de votre frigo, retirer le givre de votre congélateur ou nettoyer les filtres de vos clim ? ça vous occupera bien un après-midi entier, et en plus ça vous permettra de faire des économies d’énergie. C’est tout bénef !