Inscrivez vous
aux alertes
Maeva Expat

Contacts utiles

10 Fruits incontournables en Polynésie

Noni, ramboutan, fe’i… Vous venez d’arriver au fenua et vous vous demandez de quoi on parle (on veut dire, avant de vous faire spoiler par le titre de l’article) ? Ce sont des fruits que vous trouverez facilement en bord de route, au marché de Papeete le dimanche matin ou à la Foire Agricole le weekend prochain. Un petit tour d’horizon des fruits incontournables en Polynésie, ça vous dit ?

S’il y a bien un fruit dont on ne manque pas au fenua, c’est la banane ! C’est simple : les régimes de bananes, ça pousse partout et toute l’année. Si elles sont délicieuses crues (et bien plus parfumées qu’en métropole, pas vrai ?), ici tout le monde aime les pai banane (un chausson aux pommes à la banane, local style) et les crêpes-banane (à base de purée de banane). Mais sachez que la banane « classique » n’est pas la seule variété sur le territoire. Vous avez probablement déjà vu des bananes à la couleur orange vive : ce sont des bananes fe’i (ou banane plantain de montagne). Celles-ci se mangent exclusivement cuites à l’eau, rôties ou à l’étouffée dans un four traditionnel tahitien (vous ne la goûtez pas crue, promis ?).

Autre fruit roi en Polynésie : l’ananas (painapo en tahitien, dérivé de pineapple en anglais). Importé d’Amérique du Sud au XVIIIème siècle, il est aujourd’hui principalement cultivé sur l’île de Moorea. Cet ananas-là, de la variété Queen Tahiti, est trèèès juteux, parfumé et sucré (et il ne pique pas la langue !). Petites spécificités locales : ici l’ananas est souvent vendu en paquets de 4 ou 5 (quand on aime on ne compte pas…) et se mange avec de la poudre de bonbons chinois (si, si, goûtez…).

Crédits : Tahitiheritage

Les agrumes font eux aussi partie de l’alimentation locale. Souvenez-vous au mois de juin, on vous avait parlé des oranges juteuses de la vallée de la Punaruu… Le citron vert local est lui aussi très populaire en Polynésie. Sauf qu’ici, le citron vert est gros comme une balle de ping pong et plus acide que celui qu’on trouve en métropole. On l’utilise notamment pour préparer le traditionnel poisson cru au lait de coco. Autre agrume très prisé au fenua : le pamplemousse vert de Tahiti. Venu tout droit de Bornéo, il est très parfumé. Mais comme le citron vert, il n’a pas tout à fait la même tête qu’en métropole : le pamplemousse ici peut peser jusqu’à plusieurs kilos (carrément balèze comme on dit ici…).

La mangue est également un des fruits les plus consommés (elle aussi, on aime la manger avec de la poudre de bonbons chinois). Ou encore la papaye, que Christophe Colomb appelait « fruit des anges » (car très intéressante nutritionnellement). Elle est délicieuse fraîche avec un simple filet de citron vert, râpée en salade (papaye verte dans ce cas-ci) ou en po’e. Ah le po’e… ! C’est un genre de pudding (qui se prépare également avec de la banane) qu’on sert avec du lait de coco. Un des desserts traditionnels incontournables en Polynésie (vous aussi, vous commencez à avoir faim ?).

 

Crédits : Tahititourisme

Et le noni, alors ? Le noni, c’est… une odeur déconcertante (ok, ça sent le vieux fromage, et on passe rarement à côté d’un noni écrasé sans s’en rendre compte…). Mais son jus aurait de nombreux bénéfices pour la santé. Pour ceux qui viennent de découvrir Maeva Expat, petite séance de rattrapage par ici pour en apprendre plus sur le noni

Quant au ramboutan, c’est le cousin du litchi : une chair blanche, une coque rouge et ce même goût sucré. A la différence que le ramboutan serait une version chevelue du litchi, vous visualisez ?

Et si la nature c’est votre dada, n’hésitez pas à aller faire un tour à la Foire Agricole. Fruits, fleurs, légumes, animaux… C’est un peu notre salon de l’Agriculture à nous ! Rendez-vous du du 26 septembre au 6 octobre à Vaitupa.