Inscrivez vous
aux alertes
Maeva Expat

Contacts utiles

Le prix de l’électricité

Vous entendrez souvent en Polynésie que le prix de l’électricité y est « le plus cher au monde ». Rien n’est mieux répété qu’une leçon incomprise, comme c’est le cas ici avec cette fake news propagée sans jamais être étayée.

Nous vous aidons à y voir plus clair sur l’électricité de Tahiti et ses tarifs.

Les tarifs EDT Tahiti

Car si la facture d’électricité coûte plus en Polynésie qu’en France, elle est en fait sous la moyenne des pays du Pacifique, qui font face à des contraintes (notamment géographiques) similaires à celles du fenua.
C’est ce que révèle le rapport annuel de la PPA, la Pacific Power Association, qui réunit tous les producteurs d’énergie du Pacifique.
La Polynésie est ainsi le 4e pays ayant le tarif le moins cher pour les clients particuliers consommant moins de 200 kWh/mois, ce qui correspond à la majorité des consommateurs polynésiens.

  • Outre son éloignement des grands pays fournisseurs d’hydrocarbure, épinglée au Sud du Pacifique Sud, la Polynésie ne bénéficie pas de la CSPE (Contribution au Service Public de l’Électricité), mécanisme de péréquation (répartition égalitaire) des tarifs appliqué aux DOM. La CSPE leur permet de disposer d’un coût identique à celui des Français hexagonaux.
  • Autre point majeur dans la différence de coût de la facture : la France produit 75% de son électricité grâce au nucléaire, tandis que l’électricité en Polynésie provient à 60% du thermique, c’est-à-dire du fioul. Personne n’envisage un instant d’implanter une centrale nucléaire sous les cocotiers juste pour réduire la facture.
  • La fiscalité polynésienne impacte aussi lourdement la facture électrique : sur 100 FCFP facturés, 23 FCFP sont ponctionnés par les taxes, impôts, et redevances diverses. Soit près du quart qui part dans les caisses publiques.

Enfin, EDT ENGIE applique un système de péréquation entre l’île de Tahiti et 20 autres îles polynésienne dont elle assure la délégation de service public pour la production et le transport d’électricité. En faisant payer légèrement plus les consommateurs de Tahiti, ceux des îles sont garantis de recevoir le même tarif, où qu’ils soient.
En moyenne, 12 % du montant facturé aux clients de Tahiti correspond à la répartition permettant de compenser le déficit des îles. Une solidarité tarifaire nécessaire afin de soutenir le développement des archipels grâce à la fée électricité.