Le dimanche matin à Tahiti

Le dimanche matin à Tahiti, il y a deux team. La #TeamFlemme, qui traînasse en pyjama pour rattraper ses séries en retard sur Netflix. Pour qui un dimanche réussi est un dimanche sans sortir de chez soi (ou qui au mieux, se motivera pour aller chiller à la Pointe Venus en milieu d’après-midi). Et la #TeamMarché, qui n’a pas peur de mettre son réveil plus tôt qu’en semaine. Pour être au marché de Papeete à partir de 3h (oui, oui, du matin). On vous raconte le pourquoi du comment !

Crédit : Facebook Marché de Papeete

Faut dire que le dimanche matin, le marché de Papeete n’a rien à voir avec les autres jours de la semaine (des fois que vous vous demanderiez). Ce jour-là, c’est le « vrai » marché : il s’étend aux rues adjacentes (les commerçants sont plus nombreux) et dans les allées c’est foule ! Mais pourquoi aussi tôt ? Pas que ce soit (toujours) la faute du coq si on ne fait pas la grasse mat’. Mais pour remplir le frigo, ça se joue entre 3 et 8h. Après 8h, les étals sont presque vides et les commerçants remballent déjà ! Mais une fois qu’on a trouvé le courage de se lever tôt, et qu’on a réussi à dégoter une place de parking pas trop-trop loin (parce que les emplettes pèsent vite lourd), on en prend plein les yeux et les narines !

Crédit : Facebook Tahiti Zoom

Crédit : Facebook Jeffrey Liao Photography

Crédit : Facebook Tahiti Tourisme

Et alors on y trouve quoi, au marché de Papeete ? Des étals de pêcheurs d’abord. Avec des thons, des mahi mahi ou des perroquets (pour ne citer qu’eux), alignés de façon quasi-millimétrée. Mais également des étals de fruits et légumes locaux et de saison. D’ailleurs, petite spécificité locale : les fruits et légumes ne sont pas vendus au kilo, mais au tas ou au paquet. Les bananes se vendent en tas de 5 ou 6. Les ananas en paquet de 4 ou 5. On est comme ça, nous ! Sans oublier les plats préparés à emporter : poisson cru au lait de coco, poulet fafa (avec des épinards locaux), uru, taro et fe’i (déjà cuits), po’e banane… Pour ceux qui sont fiu de le préparer, le traditionnel ma’a tahiti est vendu tout prêt en barquette !

Crédit : Facebook Tahiti Tourisme

Un marché alimentaire, donc. Mais pas que ! Les mamas installées autour du marché proposent des colliers et des couronnes de fleurs, sans oublier les impressionnants bouquets vendus à l’entrée. Et bien que ce soit fermé le dimanche, on précise quand même, on trouve au premier étage tout un tas des produits artisanaux. Des flacons de monoï ou de tamanu, des pareos de toutes les couleurs, des tiki en bois, des bijoux en perle ou en nacre, des sacs et des chapeaux tressés… Une véritable caverne d’Ali Baba !

Crédit : Facebook Tahiti Tourisme

Mais si on aime tant aller au marché le dimanche, c’est pas seulement pour notre ma’a. Mais parce qu’on y croise les copains, les collègues, la famille. L’ambiance est détendue et chaleureuse (il n’est pas rare d’y entendre le son des ukuleles). C’est un véritable lieu de vie polynésien au-then-tique !

Et si on y va aussi tôt, c’est aussi parce qu’on vient y chercher le petit-déjeuner du dimanche. Et ça, c’est « mega » sacré. Parce que c’est avant tout un moment de convivialité partagé en famille. Bon, et ça ressemble à quoi un petit-déjeuner polynésien le dimanche matin ?

Crédit : Facebook Tahiti Zoom

Crédit : Facebook Pori'Artia Tendance Tahiti

Oubliez votre paquet de céréales et votre brique de lait, le dimanche ici c’est brunch à la tahitienne ! Sur la table, on retrouve entre autres le traditionnel poisson cru au lait de coco. Mais aussi l’incontournable pua’a roti (cochon rôti), notre « kebab » local ! Miam ! Vous êtes plutôt café serré et pain au chocolat (ou chocolatine, si vous préférez) ? Au petit-déjeuner, on a aussi nos « classiques » sucrés. Comme les firi firi au lait de coco, des beignets en forme de symbole « infini » (encore meilleurs quand ils sont chauds !). Ou encore le pain coco (une brioche locale parfumée au coco), la po’e banane, sans oublier les fruits de saison et le classique « pain-beurre ». Et ce n’est pas fini ! Au-delà de la gastronomie locale, on est aussi adeptes des viennoiseries françaises et des chinoiseries en tout genre, comme les nems, les bouchons ou les chao pao (beignets fourrés à la viande et aux oignons). Autant vous dire qu’après notre brunch dominical, on ne gargouille pas à midi douze !

Crédit : Facebook François Deterne

Le dimanche matin, après le marché (et avant le brunch), c’est aussi la messe pour de nombreux Polynésiens (y’a qu’à compter le nombre de voitures garées aux alentours des églises !). Les rendez-vous sont à 8h à la cathédrale Notre-Dame de Papeete et à 10h au Temple Paofai. Au cas où vous seriez passés à côté, on vous a fait un article à ce sujet ici !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly