Return to site

Crédit Photo : Miss Tahiti-Teiki DEV

MISS TAHITI, UNE PASSION POLYNESIENNE

Avec le concours de chants et de danses traditionnels, le Heiva, et la course de pirogues, la Haiwaiki Nui, l'élection de Miss Tahiti au mois de juin fait partie des événements incontournables du fenua !

L’élection de Miss Tahiti est un événement très populaire ici en Polynésie. Pas moins de 4 000 personnes sont présentes le soir de l’élection et des milliers suivent la cérémonie en direct à la télévision. Parce que la soirée d’élection de Miss Tahiti, c’est bien plus qu’un défilé en maillot de bain et un diadème qui brille. Chants, danses, musiques, la cérémonie est un véritable spectacle qui célèbre la culture polynésienne. C’est un événement festif, un moment de convivialité où chacun agite sa pancarte et s’époumone pour encourager sa vahine préférée. « Go, go, go, Vaimalama ! ».

Mais Miss Tahiti n’est pas seulement l’événement d’un soir. Pendant plusieurs semaines, de nombreux Polynésiens suivent de près la préparation des candidates pour le jour J: gala de présentation, épreuve du grand oral, diffusion des portraits vidéos, sorties officielles… L’événement est très médiatisé sur le territoire. Au JT, en Une de la presse ou encore sur les réseaux sociaux, non rien de rien, non vous ne raterez rien ! Bretons, Ch’tis, Parisiens… Si vous aviez l’habitude de découvrir le visage de votre Miss régionale le soir de l’élection de Miss France, vous verrez qu’ici, Miss Tahiti n’est pas seulement une reine de beauté, mais bien une véritable ambassadrice de la Polynésie et une icône locale. Jean-Pierre Foucaud himself a même fait le déplacement jusqu’à chez nous pour présenter la cérémonie en 2017. Et pour l’élection de Miss Tahiti 2014, le jury ne comptait pas moins de sept anciennes Miss France. Ici les Miss, c’est du sérieux !

Crédit Photo : Miss Tahiti-Teiki DEV

Et puis en décembre, il y a l’élection de Miss France. La ferveur locale pour l’élection semble de plus en plus forte ces dernières années. Il faut dire qu’en cinq ans, Hinarani, Mehiata, Hinarere, Vaimiti et Vaea, nous ont ramené une belle collection d’écharpes de Dauphines ! Cette année, l’élection a même été diffusée sur écrans géants à la Présidence de la Polynésie française pour accueillir les fans de Miss Tahiti 2018. Une intuition ? Vaimalama Chaves brise la « malédiction tahitienne » en devenant la 4ème Miss Tahiti couronnée Miss France, après Edna Tepava (Miss France 1974), Mareva Georges (Miss France 1991) et Mareva Galanter (Miss France 1999). 150 000 « 8 » ont été envoyés par SMS depuis la Polynésie pour soutenir Vaimalama Chaves (la Polynésie Française compte environ 280 000 habitants). Sapristi ! En bientôt 60 ans de Miss Tahiti, la Polynésie détient le record des titres en outre-mer ! Alors non, « la vahine n’est pas un mythe », comme l’a précisé Leïana Faugerat, directrice du comité Miss Tahiti.

Une semaine après son élection, les Polynésiens se sont réunis pour réserver un accueil chaleureux et fleuri à leur Miss France et lui dire mauruuru. Chants, danse, feu d’artifice, rétrospective du parcours de Vaimalama Chaves sur écran géant dans les Jardins de Paofai, la victoire de Miss Tahiti est une fête. Et une fierté polynésienne.

 

Si Miss Tahiti est le plus prestigieux, les concours de beauté sont une véritable institution en Polynésie. On ne compte plus les élections sur le territoire : Miss Dragon (représentante de la communauté chinoise), Miss Vahine Tane (concours travesti), Miss Heiva (représentante de la culture polynésienne) ou encore Mister Tahiti. Sans oublier les Miss élues dans les communes, îles ou archipels. Vous l’aurez compris, les concours de Miss c’est une vraie passion polynésienne !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly